Partager

Le retour en force des miniMUN au LFIA

Par : B.Petitjean - Publié le 17/02/2021
Le 17 octobre, et après 9 mois sans MUN interne, a eu lieu le premier miniMUN de l’année scolaire 2020/21. Étaient proposés trois comités : l’UN Women, l’ECOSOC et l’UNCHR. Les membres du club ont su s’adapter aux restrictions sanitaires, et ont pu débattre dans d’excellentes conditions. Du côté d’Harry Potter Qui dit journée spéciale…

Le 17 octobre, et après 9 mois sans MUN interne, a eu lieu le premier miniMUN de l’année scolaire 2020/21. Étaient proposés trois comités : l’UN Women, l’ECOSOC et l’UNCHR. Les membres du club ont su s’adapter aux restrictions sanitaires, et ont pu débattre dans d’excellentes conditions.

Du côté d'Harry Potter

Qui dit journée spéciale dit MUN spécial. Le Bureau du MUN a profité du jour férié du 6 novembre 2020, pour organiser un MUN inédit. En effet pour la première fois de son histoire, en plus d’un comité historique, le club a expérimenté un jeu de rôle différent se déroulant dans l’univers de la saga bien connue Harry Potter de JK Rowling. Les délégués ont donc pu aborder des thématiques nouvelles, sortant de l’ordinaire comme : les loups garous méritent ils le même traitement que les sorcières ? A quel degré les moldus doivent-ils avoir conscience de notre existence?

Un peu d'histoire et des diplômes mérités !

Le troisième miniMUN de l'année scolaire a été organisé, à la veille des vacances de Noël. Cette fois-ci, il s’agissait d’un MUN spécial comité historique. Au programme : un retour au lendemain de la destruction d’Hiroshima, les tensions soviéto-américaines et la guerre d’Irak de 2003. Pour ce dernier miniMUN de l’année civile, le Bureau a pu distribuer, pour la première fois, des diplômes pour la meilleure révélation et meilleur(e)s délégué(e)s.

Les dieux de la mythologie grecque convoqués aux négociations

Le 10 février a eu lieu un miniMUN organisé à 100% par les premières. Ces derniers ont donc pu proposer trois comités sur le thème de la mythologie grecque. Les élèves, ayant incarné des dieux, devaient débattre à propos du sort de L’Atlantide, de la légitimité de la procréation entre dieux et mortels ou encore de la condamnation du criminel Tityos.

Adam CHERRAT

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.