Le Solidarity Club poursuit ses actions !

Le club solidarité du Lycée Français International d’Agadir est né sous l’impulsion de Nabilla Allaoui, alors conseillère principale d’éducation de l’établissement, pendant l’année scolaire 2018-19.

Les objectifs du club étaient, et sont toujours, de venir en aide aux plus démunis, en organisant des opérations, collectes et ventes. Ainsi, de nombreuses associations locales ont bénéficié de cet apport, et ce quelles que soient leur finalité: lutte contre le SIDA, secours aux enfants malades, aide à la scolarité des plus démunis…

En effet, les élèves du LFIA sont, en partie, issus de milieux favorisés et, très conscients de cette chance, ont souhaité donner de leur temps et de leur énergie pour venir en aide à ceux qui le nécessitent.

En fin d’année scolaire, et dans un souci de meilleure organisation, une élection pour la présidence de ce club a été  réalisée, ainsi que le renouvellement du bureau. Loujain Rhafiri (alors en seconde) a brillamment été élue présidente alors que Tilila Elbaissi (en 1ere), terminant à la seconde place, accéda à la vice-présidente. Ces 2 élèves ont ensuite formé le bureau qui représente l’organe exécutif actuel du club.

Cette présente année scolaire, et après le départ de Mme Allaoui pour la France, le club solidarité a accueilli 3 nouveaux personnels encadrants: Souad Laroussi (nouvelle CPE), Nordine Ait Lahsen (assistant d’éducation) et Pierre Balatre (enseignant).

Enfin, en décembre 2019, le club s’est agrandi. 12 nouveaux membres ont été choisis parmi les nombreux candidats qui avaient déposé une lettre de motivation. Ils seront la cheville ouvrière des très nombreuses opérations à venir, et assureront la pérennité du club solidarité.

Cette année, les opérations se sont multipliées et ont été l’occasion d’apporter un soutien à nombre de  causes légitimes : blue shirt day (octobre), un cahier/un crayon (novembre), red day et rotaract (décembre), journée internationale de la femme (mars)…Ces campagnes ont non seulement permis de récolter des dons, mais aussi et surtout de sensibiliser sur des sujets qui nous tiennent à cœur, comme la lutte contre la misère ou la maladie.

Leave a Reply