Atelier de fabrication du jeu de stratégie : « Guerre et Paix, Moyen-Orient »

Un exemple de Carte Evènement. Ce sont des cartes d’attaque ou de défense, sorte de jokers du jeu.

Plateau du jeu et cartes réalisés par les élèves.

« Le Moyen-Orient en s’amusant » : vos élèves contribuent à la finalisation d’un jeu qui leur permet de mieux comprendre cette région.

Librement inspiré du célèbre jeu Diplomatie, « Guerre et Paix Moyen-Orient« , c’est son nouveau nom, a été élaboré en 2016 sous le nom initial de « Diplomacy Now Moyen-Orient » pour faire comprendre cette région de tensions aux lycéens. Chaque joueur incarne une des 7 puissances régionales et tente d’avoir l’influence la plus importante dans cette région-carrefour.

Les règles ont beaucoup évolué, la version 7, permet désormais de gagner selon deux voies : la « voie de la Guerre » et celle « de la Paix ». Dans les deux voies, la diplomatie et les alliances ont un rôle encore plus important que la stratégie. Ce jeu de plateau est très prenant et une partie complète se joue en 2 heures dans sa « version tournoi » à 4 joueurs (les joueurs incarnent alors la Turquie, l’Iran, l’Arabie saoudite et l’Egypte). Il faut environ 3 heures pour achever une partie à 7 joueurs (en ajoutant Israël, la Syrie et l’Irak comme puissances jouées).

Mieux saisir les tensions de cette région est un premier pas vers la paix car leurs résonances sont mondiales.

L’atelier de fabrication du jeu a 4 principaux objectifs :

1) Présenter le jeu et ses possibilités pédagogiques et ludiques aux élèves comme aux enseignants.

2) Lancer une dynamique de test et de tournois pour améliorer le jeu et finaliser le système. Au Lycée Français International d’Agadir, c’est dans le cadre du club MUN que l’on joue ou dans celui de l’OIB. Exemple d’amélioration à faire : la « voie de la Guerre » fonctionne bien, la « voie de la Paix », qui vient d’être introduite dans les règles, mériterait de nombreuses parties test pour quelle fonctionne. Bref, faire jouer et lancer une plateforme collaborative pour améliorer le jeu.

3) Finaliser aussi la maquette du jeu que les élèves ont déjà considérablement améliorée. Cela a été le principal objectif de cette année.

4) Contribuer à ce que le jeu devienne l’un des futurs de l’éducation (il y a d’autres idées de jeux pédagogiques dans les cartons …).

Je tiens à féliciter l’équipe permanente des élèves de l’Atelier pour leur très belle maquette ! Chiraz BENAMOR (Term OIB), Nora BERAAOUZ (Term S), Deyae EL MOUJAHID (Term OIB) et sa soeur Nour (2nde OIB), Adam MOUNIB (Term ES et président du Club MUN) et Moncef SLIMANI (Term ES).

Le jeu a pu être testé durant les vacances de février durant les « Nuits du Off » au Festival International du jeu à Cannes (l’un des plus importants du monde). Ci-joint un article du journal français Le Point qui évoque le jeu :

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2295506

L’année prochaine, nous préparerons mieux le festival car il aurait fallu prendre des rendez-vous en amont avec les éditeurs ou bien participer à un concours de jeux pour donner plus de visibilité à ce travail.

Selon les spécialistes rencontrés, en moyenne, un jeu entre l’idée et sa publication, met 10 ans pour se développer … Le chemin est encore long et nous espérons arriver à destination !

Leave a Reply