FERMUN 2019

Jour 1 de FerMUN

Le jour tant attendu ; le premier jour du Fermun 2019. La journée de ce mercredi 16 janvier a commencé avec des élèves aux réactions mitigées. Certains étaient impatients et débordaient d’énergie, d’autres moins. Cependant, les élèves avaient un point commun qui les unissait tous sans exception et qui nourrissait leur soif de motivation : leur désir profond de changer l’avenir. En effet, les élèves du lycée français d’Agadir, comme 700 autres élèves de 50 autres lycées venant de 28 pays différents, n’avaient qu’une seule ambition : donner à l’humanité un avenir meilleur. Les modèles des nations unis sont une occasion donnée aux élèves de développer une conscience, ainsi qu’une volonté de trouver des solutions aux problèmes touchant l’humanité au quotidien.

Le MUN est un projet qui fournit à la jeunesse une opportunité de s’engager activement dans la résolution des problématiques contemporaines, tout en appréciant la diversité des opinions en relativisant un point de vue ou une prise de position sur le plan global.

Le matin vers 7h20, nous sommes sortis de l’hôtel pour prendre un bus, afin de nous diriger vers la place des nations, où se trouve le siège de l’ONU ainsi que the WIPO ( world intellectual property ).

A 10h a eu lieu la cérémonie d’ouverture présidée par les membres du staff qui ont donné un discours de bienvenue à tous les élèves présents  ainsi que le directeur de l’OMPI, des intervenants, et aussi de l’ambassadeur. Les discours, avec un message profond, ne nous ont pas laissé indifférents. Nous avons pris conscience du nombres d’idées conçues durant cette conférence, de l’importance de notre avis et de nos pensées et du pouvoir que nous avons en nous unissant.

De plus, la cérémonie d’ouverture a été accompagnée parallèlement par un groupe de musiciens talentueux composé de quelques lycéens. Ces notes ont résonné dans la grande salle de l’ONU et  ont créé une ambiance très joyeuse, calme et sereine.

Par la suite, nous nous sommes dirigés chacun de nous avec nos comités respectifs au bâtiment de l’OMPI afin de commencer les débats sur nos résolutions.

Les thématiques, allant de l’eau en passant par l’énergie jusqu’à la cybersécurité, ont intéressé les élèves.

Le repas pris à 13h, les élèves ont continué le lobbiying ( débat informel )  jusqu’à 17 où ils ont commencé the closed debate ( débat formel ). Par la suite, les élèves ont terminé pour la première journée et sont rentrés à l’hôtel, à la fois avec une fatigue accentuée et un sourire dessiné sur leurs lèvres.

Jour 2 du Fermun :

Réveil tôt le matin, nous avons pris le bus direction la place des nations où se trouve l’OMPI.

Les délégués du comité de l’eau ont reçu la visite de Onno Ruhl. Un manager de l’agence Khan pour l’habitat, et qui a aussi été directeur de la banque mondiale du Nigéria et pour l’Inde. Il a entamé un riche échange avec les délégués en présentant les 5 priorités pour atteindre l’objectif 6 du développement durable : la durabilité, l’inclusion, la résilience, le financement ainsi que les institutions. Il a aussi répondu aux multiples questions des délégués en charge de trouver des solutions innovantes pour 2030, où il y aura 40% de différence entre la demande et l’offre. Suite à cet échange très enrichissant, les délégués ont continué leur journée avec un débat formel qui a duré jusqu’au repas de midi.

La plupart des élèves ont réussi à faire passer leurs résolutions, cela a été suivi d’un débat informel sur la deuxième problématique jusqu’à 18h.

Grâce au FerMUN, les élèves ont fait beaucoup de belles rencontres allant des Chairs ( présidents des comités ) aux Admines passant par les délégués, où une bonne ambiance s’est installée entre les élèves. Les élèves ont pu, par ce biais, remplir énormément leurs carnets d’adresse.

Le soir, à 18h après la fin des débats, les élèves ainsi que les profs se sont dirigés à un magasin afin d’acheter un peu de chocolat, symbole de ce pays. Cela fait, les élèves ont dîné au Vapiano et ont terminé leur soirée sur de bonnes notes.

Jour 3 du Fermun :

La dernière journée de la conférence a été très chargée et pleine d’activités. En effet, en début de matinée, les délégués, les interprètes, les traducteurs ainsi que les membres de la presse ont rejoint leurs comités respectifs. Pour ma part, dans mon comité SDG 6, nous avons pu passer deux résolutions votées par la majorité pour les deux problématiques proposées : Assurer un accès à l’eau potable pour tous avec des normes sanitaires minimales, et comment encourager les investissements dans les technologies durables liées à l’eau ?

Le débat formel sur la deuxième problématique a pris fin, nous avons compris alors que la conférence touchait à sa fin, mais un événement, organisé par la presse, nous a tous surpris. Les journalistes se sont mis dans la peau des gilets jaunes et ont demandé aux délégués présents de trouver des solutions à ce problème. Représentant la France, j’étais alors au centre du débat. Nous avons essayé de trouver des solutions; des avis divergents mais aussi des avis pertinents étaient exposés à la table des débats.

En début d’après midi, nous avons repris notre problématique mais cette fois à la façon du conseil de sécurité. Nous avons débattu chaque clause séparément, les amendements ont aussi pris place dans nos dialogues. Nous avons finalement abouti à une entente générale avec des solutions pour les gilets jaunes.

Vers 15h, tous les lycéens se sont dirigés dans la grande salle de l’OMPI où s’est déroulée la cérémonie de clôture. Les chairs ( présidents des comités ), les directeurs du FerMUN ainsi que le board ( les élèves organisateurs du FerMUN ) ont donné un discours afin de célébrer la fin de la conférence. C’est avec une grande fierté que nos présidents ont présenté brièvement nos résolutions. Cette cérémonie était accompagnée, pour certains, par les larmes qui coulaient sur nos joues.  Cependant, toute bonne chose a une fin, c’est le cas de FerMUN 2019.

Nous avons terminé notre séjour par une soirée donné à l’OMPI, où tous les élèves ainsi que tous les professeurs étaient présents. Nous nous sommes amusés, nous avons dansé sur des musiques des quatre coins du monde, découvert de nouvelles cultures, rencontré de nouvelles personnes, débattu avec plusieurs points de vues, c’est ce que le FerMUN nous a permis d’accomplir, mais il n’y a pas que cela…

En effet, le premier jour nous sommes rentrés avec une seule idée et objectif : déterminer le monde de demain. Nos résolutions, remplies de nos attentes pour demain, peuvent paraître naïves ainsi que irréalisables aux yeux de certains, mais une chose est faite : nous avons exprimé l’avis de 712 personnes qui ont participé à la vie en société. Nos résolutions correspondent à nos attentes, nous citoyens de demain. Nous avons surtout compris une chose : notre monde doit changer.

 A Agadir, nous sommes rentrés en nous disant que le monde doit changer et que nous devons construire des sociétés résilientes et durables. Avant, quand on nous demandait comment s’était passé une conférence, nous répondions par une phrase  “ C’était cool, c’était bien.” mais ça c’était avant, aujourd’hui nous répondons “ FerMUN nous a ouvert les yeux, FerMUN nous a donné le courage de faire entendre notre voix, d’agir au sein de notre société mais pas que cela”.

Grâce à FerMUN, nous voulons incarner le changement, nous lycéens, sommes les leaders de demain. Quand on se voit dans le miroir nous voyons l’avenir, nous voyons le changement, nous entendons une voix ; celle de demain.

Certes, la conférence a pris fin, mais nous, leaders de demain, nous venons de commencer.

“ Be the change you want to see in the world ” Gandhi

Les professeurs accompagnateurs : Mme Anne Gontard ainsi que Mme Laura Mouchnino. Elles ont été formidables: elles nous ont bien encadrés,  ont veillé sur nous et nous accompagné durant tout le séjour dans les petites difficultés que nous avons rencontrées.

Sans oublier, les professeurs coordinateurs de ce voyage ainsi que tout le club MUN, M. Ourrad et Mme Claverie, sans lesquels le voyage n’aurait pas eu lieu.

Ouissal Ouada

Leave a Reply