LFIAMUN décembre 2018

Le 19 décembre à quelques jours des vacances de Noël, un nouveau MiniMun a été organisé et celui-ci fut assez spécial car  hormis le fait que nos onusiens en herbe ont pu aiguiser leurs talents de persuasion,   on a aussi pu voir émerger de nouveaux diplomates. En effet, cette nouvelle session a permis à de nouveaux élèves de rejoindre le club et de participer à leur première expérience. Mais ils n’ont pas démérité et ont réussi à trouver leur place dans chacun des deux comités.

Ce Mini Mun a aussi été l’occasion pour une partie des membres du club de s’entrainer une dernière fois avant le départ pour le Fermun de Genève. Pour cela, le comité sur les droits de la femme se déroula majoritairement en anglais afin de préparer au maximun les élèves qui ont d’ailleurs pour la plupart rédigé leurs résolutions en anglais. Dans ce comité, la présence de certains pays où le statut de la femme est en pleine évolution comme en Arabie Saoudite et d’autres où l’ égalité homme-femme est la plus avancée tels que l’Irlande ou l’Allemagne ont permis de vivifier le débat étant donné la problématique qui était  « Comment favoriser l’engagement des femmes dans la vie politique ? ».

            Dans le comité de désarmement, le débat était aussi plein d’entrain. Avec pour sujet  les conflits au Yémen et la possibilité de se diriger vers une paix durable, chacune des délégations a pu défendre les idéologies politiques de leurs pays respectifs. Cette problématique d’actualité  a ainsi permis à certains élèves de se rendre compte de la complexité des décisions à prendre et de l’impact que celles-ci peuvent avoir sur un pays.

Enfin, cette session a donné l’occasion à des élèves de troisième de participer en tant qu’observateurs aux débats leur permettant ainsi de se familiariser avec l’organisation et le déroulement des Mun (lobbyings et débats formels). Les troisièmes,  tout comme les nouveaux arrivants de l’association ont pu assister à cette séance ce qui a été pour eux une très bonne expérience. Pour Soraya Agouzzal par exemple,  élève en terminale S, « cette première expérience au sein du club [lui] a permis de passer un bon moment mais aussi d’avoir un aperçu sur la manière dont les conflits étaient résolus au sein de l’ONU » ou encore pour Mehdi Combaz, élève en terminale ES, pour qui « cette immersion dans l’AMUN a permis de prendre conscience des importantes responsabilités auxquelles font face l’ensemble des délégations et cela sous un aspect démocratique »

              C’est donc plein d’enthousiasme et de négociations que ce nouveau Minimum s’est déroulé et nous souhaitons de vifs débats à nos camarades participant au Fermun 2019 !

Beraaouz Nora

Leave a Reply