La Grande Guerre en jeu de rôle

Mai 2016 – Première OIB : jeu de rôle sur la Grande Guerre

Chaque élève a sa feuille de personnage qui résume ses forces et ses faiblesses ainsi que son histoire personnelle. Le meneur de jeu (ici le professeur) abrite son scénario, ses indices et ses jets de dés derrière des écrans qui résument les règles. Dans ce « théâtre improvisé à suspense », il n’y a pas de gagnants ou de perdants. Il s’agit d’un jeu coopératif où les joueurs s’entraident à travers leur personnage pour réussir collectivement l’objectif du scénario (ici leur mission d’agents spatio-temporels en Europe en 1917) – photos G. Jayne.

 

En mai 2016, les premières OIB ont incarné des « poilus » au km zéro sur le Front de l’Ouest, quelque part entre les frontières allemande, française et suisse …
Les personnages sont des agents temporels venant du futur et chargés de traquer un dangereux terroriste qui menace de modifier le cours de l’Histoire. Sous la couverture de poilus, ils franchissent les lignes ennemies et découvrent que les services secrets du Kaiser établissent des liens avec un agitateur marxiste résidant en Suisse sous le nom de « Volod »…
Nous sommes en mars 1917, juste après la Révolution russe de février, le nouveau gouvernement russe n’entend pas sortir de la guerre et poursuit son combat contre le Second Reich. Mais l’Allemagne compte bien supprimer son front à l’Est en plaçant en Russie un homme décidé à rentrer au pays et à signer l’armistice : un certain Vladimir Ilitch Oulianov dit « Lénine » qui réside à Genève …
Hormis le prétexte fantastique du voyage dans le temps, le scénario est inspiré d’un contexte et de faits réels. En effet, Lénine qui est passé de Suisse en Russie grâce aux services secrets allemands parvient à organiser son coup d’Etat d’octobre 1917, prend le pouvoir et signe l’armistice avec l’Allemagne en décembre 1917 …

Leave a Reply