Orientation : des exemples pour trouver sa voie

Dans le cadre de l’orientation, plusieurs présentations des parcours d’anciens élèves ont été organisées pour différentes classes de 1ères et terminales. Nous avons eu la joie de recevoir Oumayma Khammal (promo 2009), Mehdi Zougmid (promo 2011) et Hamza Berryane (promo 2012).

Hamza Berryane

Hamza a parlé du fait qu’il étudie à la Montpellier Business School et a pu ainsi travailler pour l’un des plus grands groupes de communication au monde à savoir Havas. Il a d’ailleurs insisté sur l’importance d’intégrer le monde de l’entreprise dès que possible. Cela apporte des savoir-faire qui complètent parfaitement les acquis théoriques.
Enfin, il a insisté sur le fait que la communication est un secteur d’avenir.

Mehdi Zougmid

Mehdi a parlé de la pertinence d’opter pour des classes préparatoires. Celles-ci n’ont pas besoin d’être à Paris parmi de prestigieux lycées. En province, des classes prépas sont de bon niveau et permettent de développer les mêmes compétences.
Ces deux années ont été très formatrices et lui ont permis d’acquérir une certaine maturité et de se faire une idée plus précise de ce qu’il voulait faire.
Selon lui, pour bien réussir les classes prépas, il faut travailler dès le lycée. Actuellement il est en Master à l’école Centrale Paris grâce au système de passerelle. Il conseille, dès lors, de bien se renseigner sur les différentes passerelles entre filières car elles sont un des grands atouts du système français.
Selon lui, l’influence de l’environnement, de la famille est également primordial dans le développement de la personnalité et les choix. Par exemple, l’esprit entrepreneurial lui a été inculqué par sa mère qu’il a suivi dans le lancement de sa société à l’étranger. Il a ainsi créé lui aussi son entreprise de commerce équitable : KNA Paris qui commercialise des sacs et pochettes chics, élaborées à partir de tapis marocains.

Oumayma Khammal

Oumayma, quant à elle, a évoqué la nécessité d’être humble vis-à-vis de ses résultats, d’autant plus qu’il y a un écart entre les résultats du lycée et ceux en classes préparatoires intégrées mais il faut savoir garder une bonne estime de soi. Cela requière donc une grande capacité de résilience.
Selon elle, il est primordial de s’adapter à toutes sortes de situation, de prendre un certain nombre de risques. Elle a, par exemple, expliqué qu’il faut sortir de sa zone de confort pour progresser, grandir, devenir plus mature par exemple par le biais d’échanges internationaux. Elle a ajouté que, d’ores et déjà, vivre en France représente un grand changement par rapport à la vie au Maroc et par rapport à l’image que l’on a de la France.
Elle a également parlé que les élèves au lycée français ont un très bon niveau avec une trousse à outil bien remplie mais que, contrairement aux apparences, celle-ci n’est pas une finalité mais un moyen qui va les aider dans leurs études supérieures. Dans une même perspective, les études ne forment pas à tout maîtriser pour un poste précis mais à acquérir des bases qui seront complétées par des compétences pratiques une fois dans le monde professionnel. Ainsi, après de brillantes études à l’INSA Lyon, elle est devenue ingénieur projet chez L’Oréal Paris.

**********

Enfin, au-delà des doutes et des questionnements, tous ont rappelé qu’il faut être persévérant et surtout que la clé de la réussite est le travail, le travail et le travail.

Nous les remercions vivement d’avoir accepté notre invitation et d’avoir partagé avec nos élèves leurs parcours et leurs conseils et leur souhaitons une très belle réussite.

IMG_2253 2

image5

Leave a Reply